3 somnifères naturels à la loupe

Les plantes pour trouver le sommeil
2 avis

Pour être en pleine forme, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil, mais les motifs d’insomnies sont nombreux. Pour preuve, 1 Français sur 3 déclare mal dormir. Pour vous réconcilier avec l’oreiller, testez l’une de ces 3 plantes. Elles favorisent l’endormissement et vous éviteront de vous jeter sur une boîte de somnifères, ce qui n’est jamais une solution, surtout sans prescription médicale. 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Sophie Senart
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 04/07/2018

Insomnies : la valériane pour combattre la nervosité

Remède traditionnel de la nervosité et de l’anxiété liée au stress, la valériane permet de retrouver le sommeil et peut même être un allié en cas de sevrage médicamenteux (somnifères). L’Agence européenne des médicaments (EMA en anglais) estime « scientifiquement bien établi » l’usage de la valériane pour « soulager la tension nerveuse légère et les troubles du sommeil ». Ce sont les parties souterraines de la plante qui donne à la valériane ses propriétés relaxantes et sédatives. 

Comment la consommer ?

En tisane, laissez infuser 15 g de valériane dans de l’eau bouillante de 5 à 15 minutes. Vous pouvez boire trois tasses par jour durant quelques semaines, le temps que le sommeil soit bien restauré. La valériane existe également sous forme de gélules ou en association avec d’autres plantes. Il n’est pas recommandé d’en donner aux enfants.

 

La passiflore, pour un sommeil plus serein 

Sédatif naturel, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l’efficacité sur l’agitation nerveuse, les insomnies et l’anxiété, la passiflore régule le système nerveux et peut être employée dans les cas d’insomnies passagères de l’adulte ou de l’enfant. Elle est particulièrement adaptée en cas de réveils matinaux précoces pour restaurer progressivement un sommeil de qualité.

On doit ces propriétés aux flavonoïdes et, en faibles quantités, aux alcaloïdes contenus dans les parties aériennes de la plante. 

Comment la consommer ? 

Il est conseillé de la consommer en tisane (1 cuillère à café des parties aériennes infusées de 5 à 10 minutes) avant et après le dîner, mais elle existe également sous forme de gélules ou en association avec d’autres plantes.

 

L’escholtzia, l’allié des nuits calmes

L’escholtzia, plus connue sous le nom de pavot de Californie, est un anxiolytique naturel qui a l’avantage de ne pas provoquer d’accoutumance. Elle contient en effet un hypnotique de la famille des alcaloïdes, la californidine, qui exerce un effet bénéfique sur la qualité du sommeil mais aussi sur les réveils nocturnes. Sédative sans être narcotique, l’escholtzia est parfaitement tolérée, notamment par les enfants dont elle calme l’agitation précédant l’endormissement. Depuis 2015, l’Agence européenne des médicaments (EMA) reconnaît son usage pour soulager les symptômes légers du stress, aider à l’endormissement et faciliter le sommeil.

Comment la consommer ? 

Il est conseillé de la prendre en tisane (5 g à laisser infuser 15 min) au coucher ou sous forme de gélule d’extrait sec (2 gélules de 100 g, au dîner, puis deux autres au coucher).

 

À lire aussi

Bien dormir

Mode d’emploi du bien dormir

 

Sources

Bertrand Graz et Jacques Falquet, Bien dormir au naturel, éditions Sang de la Terre, 2009.

 

Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Sophie Senart
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 04/07/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Lutter contre la fatigue en hiver
Manque de sommeil, changement d'heure, alimentation déséquilibrée ou surmenage… Apprenez à vous repo…
Les gestes santé à suivre au quotidien
Chaque début d'année est propice aux bonnes résolutions, en voila 10 à suivre pour augmenter son cap…
Des conseils pour retrouver tonus et vitalité !
Avec l’arrivée des jours de grisaille, difficile de garder du punch ! Voici dix conseils pour être e…