Une retraite en pleine forme !

Check-up après 50 ans
1 avis

À partir de 50 ou 60 ans, certains paramètres doivent être (régulièrement) contrôlés par un médecin. Objectif : détecter au plus tôt d’éventuels problèmes, afin de rester en bonne santé… le plus longtemps possible ! 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 30/07/2014

Vous êtes à la retraite ? Si ce n’est pas encore fait, outre les dépistages anticancer, rendez-vous chez votre médecin traitant pour un check-up ! Et ce, même si vous vous sentez bien. « En France, les accidents et maladies cardiovasculaires (1) sont, avec les cancers, les principales causes de mortalité », rappelle le Pr Olivier Hanon, président de la Société française de Gériatrie et Gérontologie. « Or, les facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension, diabète de type 2 et excès de cholestérol) sont souvent silencieux, invisibles : ils ne provoquent pas ou peu de symptômes… jusqu’à la crise cardiaque ou l’accident vasculaire cérébral (AVC) ! »  

 

Quels examens ?

Pour détecter ces facteurs de risque, le médecin procède à plusieurs examens. 

  • La prise de la tension artérielle indique si vous souffrez d’hypertension… ce qui est le cas de près de la moitié des personnes de plus de 65 ans ! Normalement, votre tension ne doit pas dépasser 140/90 mmHg (millimètre de mercure, faisant référence au temps où les tensiomètres utilisaient une colonne de mercure)

  • Une prise de sang à jeun permet de mesurer vos taux de « bon » cholestérol HDL (qui doit être supérieur à 0,4 g/L) et de « mauvais » cholestérol LDL (qui ne doit pas dépasser 1,6 g/L).

  • L’analyse de sang à jeun permet aussi de mesurer votre taux de sucre (glycémie). Au-delà de 1,23 g/L, vous souffrez sans doute de diabète de type 2

Vous avez de l’embonpoint ? Il n’est pas impossible que votre médecin mesure également votre tour de taille. « La graisse abdominale est particulièrement dangereuse d’un point de vue cardiovasculaire », explique le Pr Hanon. « Idéalement, le tour de taille ne doit pas dépasser 88 cm pour les femmes et 102 cm pour les hommes. »

 

Faites de vieux os !

Autre pathologie à repérer : l’ostéoporose, en particulier chez les femmes, une maladie des os qui augmente le risque de fractures. Son diagnostic se fait grâce à l’ostéodensitométrie. Cet examen non invasif et indolore permet de mesurer la densité osseuse. « Outre la ménopause précoce (avant 40 ans) pour les femmes, d’autres critères justifient la réalisation systématique d’une ostéodensitométrie : la survenue d’une fracture, un traitement prolongé par corticoïdes (2) ou une corpulence maigre (IMC inférieur à 19 kg/m2 (3)). »  

 

Enfin, informez toujours votre médecin du moindre symptôme inhabituel : perte de poids, saignements, douleur(s) chronique(s), grain de beauté ou lésion cutanée « bizarre », troubles de l’érection, etc. Ce n’est peut-être rien de grave, mais autant en avoir le cœur net !

 

L’ouïe et la vue

À partir de 60 ans, rendez-vous chez l’ophtalmologue afin de faire examiner vos yeux. Il existe plusieurs maladies de l’œil vieillissant (cataracte, glaucome, Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge) qui, bien souvent, peuvent être traitées ou, au moins, stabilisées. 

Si vous entendez moins bien ou si votre entourage pense que votre ouïe a baissé, consultez un ORL. 

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Se faire dépister à la pharmacie

De nombreux dépistages sont organisés par votre pharmacien Giphar. Et ce tout au long de l'année. N'hésitez pas à lui demander conseil !

 

À lire aussi

Dépistage : calendrier des examens âge par âge
Dépistage : votre pharmacien, acteur de votre santé !
Mobilité : plus on bouge, moins on chute !
Ostéoporose et prévention

 

(1) On appelle maladie cardiovasculaire une pathologie qui affecte le cœur et/ou les vaisseaux sanguins, notamment les artères.  

(2) Les corticoïdes sont des médicaments dérivés de la cortisone. 

(3) L’indice de masse corporelle (IMC) se calcule en divisant le poids en kilos par la taille en mètre au carré. Un IMC « normal », sans risque pour la santé, est compris entre 20 et 25 kg/m2.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 30/07/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Prévenir et détecter la déshydratation chez les seniors
Chaque année, entre 5 et 10 % des seniors souffrent de déshydratation. Comment la prévenir ou, à déf…
La dépression chez les personnes âgées
En France, on estime qu’entre 55 et 85 ans, près de 1 personne sur 5 est en souffrance psychologique…
Les sports recommandés pour les seniors
L’activité physique, bénéfique à tout âge, possède des vertus santé utiles aux personnes âgées. Mais…