La musique pour enrayer le vieillissement ?

Jouer d'un instrument de musique permettrait de lutter contre le vieillissement
0 avis

A la recherche d'une cure de jouvence ? Mettez-vous à la musique ! Jouer d'un instrument permettrait de compenser certains effets délétères du vieillissement.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/03/2012

C'est connu, la musique adoucit les mœurs... Mais elle aurait encore bien d'autres vertus ! Comme de déjouer les effets de l'âge sur le cerveau, annoncent des chercheurs américains.

Faire de la musique une bonne partie de sa vie aiderait notamment à suivre une conversation au milieu d'une réunion de famille bruyante ! Un exercice qui devient périlleux avec l'âge.

Et pour cause, nous faisons face à un déclin des ressources cognitives nécessaires pour le réaliser : mémoire, vitesse de traitement de l'information, capacité à filtrer l'information auditive inutile,...

 

Le cerveau des musiciens, plus performants

Retenir des séquences entières de sons, reconnaître son propre instrument dans le brouhaha d'une répétition d'orchestre... L'entraînement régulier que suivent les musiciens les aide à améliorer leurs performances auditives. Et avec elles, les capacités cognitives qui interviennent dans le traitement du son. De précédentes études ont d'ailleurs montré que ces prouesses sont renforcées par des changements au sein même de leur cerveau !

D'où cette question des chercheurs de l'Université de Northwestern : s'il "booste" certaines de nos facultés cognitives, l'entraînement musical permettrait-il de compenser le déclin lié à l'âge de ces mêmes facultés ?

 

Jouer pour lutter contre le vieillissement

Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont invité une quarantaine de musiciens de 45 à 65 ans dans leur labo, ainsi que quarante autres personnes du même âge mais complètement étrangers à la musique. Ils leur ont fait passer une série de tests pour comparer chacune des capacités cognitives nécessaires pour suivre une conversation en milieu bruyant. Résultat : les mélomanes étaient beaucoup plus performants. La musique semble ainsi mieux nous armer contre le déclin cognitif que nous commençons à subir imperceptiblement dès 45 ans .

A cet âge toutefois, il est léger. Reste à voir ce que cette expérience donnerait sur des musiciens octogénaires...

 

A lire aussi

Le vieillissement, réversible?
Exposition au soleil et vieillissement oculaire

 

Sources

Alexandra Parbery-Clark, Dana L. Strait, Samira Anderson, Emily Hittner, Nina Kraus. Musical Experience and the Aging Auditory System: Implications for Cognitive Abilities and Hearing Speech in Noise. PLoS ONE, 2011; 6 (5): e18082 DOI: "Timing of onset of cognitive decline: results from Whitehall II prospective cohort study", BMJ, janvier 2012


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/03/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Manger des protéines pour bien vieillir
Essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, l’apport protéique devient crucial après 65 ans pour…
Prévenir et détecter la déshydratation chez les seniors
Chaque année, entre 5 et 10 % des seniors souffrent de déshydratation. Comment la prévenir ou, à déf…
La dépression chez les personnes âgées
En France, on estime qu’entre 55 et 85 ans, près de 1 personne sur 5 est en souffrance psychologique…