De l'amour durable et plus si affinité pour les séniors

La sexualité des séniors
1 avis

Un désir plus subtil, des préliminaires plus longs, des érections plus capricieuses… Avec l'âge, certains codes peuvent changer. Mais grâce à quelques astuces et des petits coups de pouce, le plaisir demeure entier.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/06/2018

Quelle sexualité pour les séniors ?

Encore pertinente, la notion de « senior » ? En athlétisme, on entre dans cette catégorie dès ses 23 ans… Dans le monde professionnel, c'est plutôt à 45 ans, et pour Pôle emploi, à partir de 50 ans… tandis qu’il faut avoir soufflé ses 60 bougies pour prétendre à la carte Senior SNCF. Dans tous les cas, dans un pays où l’espérance de vie dépasse 82 ans, chacun se sent vieillir de plus en plus tard.

Pourtant, si la société nous renvoie l’image de seniors « jeunes », profitant de la vie, faisant du sport ou des voyages, la vie sexuelle des aînés est rarement évoquée, pour ne pas dire tabou. « Il y aurait donc une date de péremption de la sexualité ? Et quelle serait-elle ? », interroge Gérard Ribes, psychiatre et sexologue. « Si elle fait partie de votre existence, il n’y a aucune raison que cela s’arrête du jour au lendemain. Le patient le plus âgé à qui j’ai prescrit de l’IPDE5(1) avait 97 ans ! »

 

Aller au delà de l'image « papy et mamie » pour les relations amoureuses

Dans un monde où la maternité (pour les femmes) et la performance (pour les hommes) sont valorisées, les publicités à destination des seniors peuvent être un peu déstabilisantes. Entre les clichés des stimulants érectiles pour hommes et les publicités de culottes antifuites urinaires pour les femmes comme pour les hommes, il n’est pas évident de se situer par rapport aux autres, à « la norme ». Mais si chaque individu est unique, il existe de grandes lignes communes à tous.

 

Séniors : Accueillir le changement lors des premiers instants amoureux 

La rencontre avec l’autre est l’élément clé dans la construction de sa vie sexuelle, et cela à tout âge. Ce qui change en vieillissant, c'est le corps. À commencer par les changements visibles. Pourtant, les rides et les cheveux blancs ne manquent pas de charme, et ne doivent pas altérer l’image de soi et de l’autre ! Il faut aussi prendre en compte les modifications physiologiques. Les hommes ont parfois besoin d’être stimulés plus longtemps pour avoir une érection, le temps de récupération peut être plus long entre deux orgasmes et la femme ménopausée connaît souvent la sécheresse vaginale. Mais pas de quoi se résigner ou renoncer !

 

Prendre la sexualité des séniors du bon côté

L’érection et la lubrification vaginale sont plus lentes ? Positivons, car il n’est plus question de procréation ni de performance. Alors, place au désir et aux plaisirs « gratuits » : caresses, baisers, mots doux ou osés…

Autant de stimulants pour la libido. Selon une étude du Journal of Gerontology(2), s’adonner aux batifolages amoureux boosterait les capacités cognitives après 50 ans et préserverait du risque de démence.

 

Coups de pouce à dame Nature

Des stimulants naturels existent tels que ginseng, gelée royale, guarana, gingembre. Pour la sécheresse vaginale, on préconise gels hydratants sans hormone, lubrifiants à base d’acide hyaluronique ou traitements locaux à base d’œstrogènes (sur ordonnance).

Pour les troubles érectiles, des produits ciblés peuvent être conseillés par votre médecin ou votre pharmacien.

 

(1) Les IPDE5 (inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5) sont prescrits en cas de troubles érectiles. Ils stimulent l’a ux de sang en dilatant les vaisseaux situés dans la verge et favorisent ainsi l’érection.

(2) Sex and Aging, Journal of Gerontology, 9 novembre 2017.

 

La sexualité des Seniors en un chiffre

81% des Français célibataires de plus de 50 ans rêvent de tomber amoureux une nouvelle fois  Sondage Kantar/TNS pour disonsdemain.fr, 2017.

 

81% des Français célibataires de plus de 50 ans rêvent de tomber amoureux une nouvelle fois

Sondage Kantar/TNS pour disonsdemain.fr, 2017.

 

3 questions à Gérard Ribes, psychiatre et sexologue

Quels sont les freins à une sexualité épanouie pour les seniors ?

Le regard de la société sur la sexualité des seniors pose problème, et les gens ont tendance à se mettre en retrait à cause de cette « norme ». Or, ce qui fait qu’on va rencontrer quelqu’un, c’est de se sentir un être désirant et désirable. Je vois des « jeunes vieux couples », dont les enfants se posent en censeurs !

L’aide médicamenteuse est-elle un support à la thérapie ?

Si vous avez mal à la tête, commencez par prendre un cachet ! Enfermé dans sa souffrance, on ne peut pas réfléchir sur les causes. Le médicament ne fait pas tout, mais il permet d’amorcer quelque chose. D’autant qu’il existe des traitements efficaces.

Quels sont les bénéfices de l’activité sexuelle à un âge avancé ?

Le bénéfice le plus important est de conserver l’image de soi comme individu vivant, oser la rencontre avec l’autre, accepter son corps. On n’est plus « papy » ou « mamie », mais on existe en tant qu’individu capable de désir. J’ajoute qu’en terme d’activité physique, un rapport sexuel équivaut à monter deux étages.

 

À lire aussi :

Troubles érectiles : impuissance, le dernier tabou

Les sécheresses vaginales

 

Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/06/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Rompre la solitude quand on est senior
Votre vie professionnelle est derrière vous et vos enfants sont grands ? La retraite peut parfois en…
Le lien grands-parents et petits-enfants
Et si, de temps en temps, c'était papy ou mamie qui se chargeait de faire réciter ses leçons au peti…
Check-up après 50 ans
À partir de 60 / 65 ans, certains paramètres doivent être (régulièrement) contrôlés par un médecin. …