Lutter contre la transpiration

Les traitements anti-transpirants
1 avis

Bien que naturelle, la transpiration nous incommode souvent plus qu’autre chose ! Peut-on réduire la production de sueur ? Comment éviter les odeurs ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/03/2015

La transpiration est une réponse naturelle de notre organisme. Lorsque notre température est trop élevée (à cause d’un effort, de la fièvre, d’un excès de poids, du stress, etc.), notre cerveau ordonne à notre corps de transpirer… ce qui a pour effet de le rafraîchir.

 

Déodorant ou anti-transpirant ?

La plupart d’entre nous cherchent avant tout à éviter les auréoles sous les bras et les mauvaises odeurs de transpiration. En général, une hygiène corporelle irréprochable (se laver tous les jours, changer de chemise ou de tee-shirt, etc.) et un coup de déo de temps en temps suffisent !

Il convient toutefois de faire la différence entre les déodorants et les anti-transpirants.

  • Les déodorants visent à masquer les odeurs causées par le contact entre la sueur et les bactéries naturellement présentes à la surface de la peau, notamment en limitant la prolifération de celles-ci.

  • Les anti-transpirants (dits aussi antiperspirants), dont les plus efficaces sont sans conteste les sels d’aluminium, cherchent à limiter la sécrétion de transpiration, en bouchant les canaux qui amènent la sueur produite par les glandes sudoripares (dans le derme) à la surface de la peau. Malgré la polémique sur un potentiel effet cancérigène des sels d’aluminium contenus dans les déodorants, cette allégation n’a aucun fondement scientifique. Néanmoins, l’ANSM* recommande d’opter pour des produits dont la concentration en aluminium ne dépasse 0,6 %. (Attention, la pierre d'alun n'est pas dénuée d'aluminium)

 

Quel déodorant choisir ?

La plupart des produits vendus dans le commerce, en bille, en stick ou en spray, combinent les deux fonctions, déodorante et anti-transpirante.
Comment choisir ?

  • Si vous avez la peau sensible, optez pour un déodorant sans alcool car celui-ci peut assécher, voire irriter votre épiderme.

  • Les antibactériens, les antiseptiques, les parfums ou encore les huiles essentielles contenus dans certaines formules peuvent se révéler allergisants. Sachez qu’il existe des produits exempts de telles substances et hypoallergéniques, disponibles chez votre pharmacien.

 

Que faire contre la transpiration excessive ?

Entre 1 et 3 % de la population souffrirait d’hyperhidrose, une transpiration excessive. Celle-ci peut être généralisée ou localisée au niveau des pieds et/ou des mains, des zones particulièrement riches en glandes sudoripares.
Si les produits à base de sels d’aluminium ne suffisent pas, votre dermatologue pourra vous proposer entre autres des injections de toxine botulique, qui paralysent les glandes sudoripares pour stopper la production de sueur.

 

À lire aussi

Conseils pour peau belle et bien hydratée !

Hammam et sauna : vraiment bénéfiques pour la peau ?


Sources
 Evaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques, Afssaps, Rapport d’expertise, octobre 2011.
*L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
Article réalisé en collaboration avec le Dr Dominique Tennstedt, dermatologue.
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les bienfaits des soins après solaire
Envie de céder aux délices du farniente et de bronzer à la plage ? Attention, le prix à payer pour o…
Comment éviter et estomper les vergetures ?
Ces traces disgracieuses qui apparaissent généralement à la suite d’une prise de poids, sont sources…
Vous n’avez pas le temps ni le budget de vous offrir un séjour thalasso ? Qu’à cela ne tienne, il es…