Faites vos cosmétiques vous-même !

Créer ses cosmétiques bio
0 avis

Saviez-vous que faire des baumes hydratants et autres soins pour vous ou pour votre bébé était tout à fait à votre portée ? Il suffit de quelques bons conseils pour se mettre en piste ! Rencontre avec Émilie Hébert, spécialiste de la beauté fait main.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2012

La cosmétique Home Made

Mélangez un peu d’huile de prune, quelques gouttes d’huile et d’eau végétales et un zeste de beurre de karité et vous obtiendrez une crème hydratante maison onctueuse à souhait. Voilà le genre de recette que l’on trouve sur le site d’Émilie Hébert alias Mam’zelle Émie  (www.mamzelleemie.com). Assistante médicale, formée en aromathérapie, Mam’zelle Émie a commencé à s’intéresser aux huiles essentielles pour leurs vertus médicales. Ensuite, elle s’est rendu compte qu’elles pouvaient être utiles au quotidien.

Quelques essais concluants plus tard, elle ouvrait un blog pour partager son expérience et ses recettes avec nous. « J’ai commencé à préparer des soins maison pendant mon adolescence mais de manière assez sommaire : je faisais des baumes à lèvres, des masques ou des gommages. Ce n’est que  lorsque je me suis formée que je me suis lancée dans la confection de produits plus élaborés : crème pour les fesses de mes enfants, produits pour nettoyer le linge ou la maison, sérums, maquillage, savon, etc. », explique Émilie Hébert. Ce qui l’attire dans les soins faits maison ? Leur côté naturel ! « Les cosmétiques bios sont sans parabène et sans silicone. Leurs matières premières sont le plus souvent issues de l’agriculture biologique et sont donc exemptes de pesticides et d’engrais chimiques. »

 

Des cosmétiques accessibles à Madame Tout-le-monde

À l’entendre nous expliquer ce qu’elle parvient à faire en deux coups de cuillère à pot, on s’est demandé si les cosmétiques bios étaient accessibles à tout le monde… Ou s’il fallait un mini laboratoire à domicile ? « Pas du tout, on peut très bien commencer à fabriquer ses cosmétiques avec ce que l’on trouve dans sa cuisine : une casserole, un bol, une spatule, un fouet manuel et une balance de cuisine », s’enthousiasme Émilie. « Il faut cependant veiller à bien nettoyer son matériel avant de travailler pour qu’il n’y ait pas de résidus de sauce  bolognaise dans sa crème de jour, par exemple ! »

 

Et la conservation dans tout ça ?

Ce n’est un secret pour personne : ce qui nous permet de garder une crème de jour 6 mois dans notre salle de bain sans qu’elle ne nous donne des boutons, ce sont les conservateurs ! « Lorsque vous faites un tout petit peu de crème, travailler dans des conditions d’hygiène irréprochables suffit à assurer une conservation de 1 à 2 semaines. » Par conditions d’hygiène irréprochables, comprenez que tous vos ustensiles doivent être très propres.
Le top du top : passer un linge imbibé d’alcool sur le tout avant de commencer. « En revanche, si vous voulez conserver vos cosmétiques au-delà de 1 ou 2 semaines, aidez-vous d’un conservateur. Pour ma part, j’utilise le benzyl alcool DHA qu’on trouve facilement dans les magasins spécialisés en cosmétiques maison. Parallèlement, mieux vaut choisir des flacons à pompe ou, dans un pot classique, utiliser une spatule pour prélever la crème. » Vous éviterez ainsi de déposer du bout du doigt des bactéries dans votre cosmétique maison.

Quelques conseils, un  savoir-faire qui se perfectionne à mesure du temps et, vous aussi, vous deviendrez votre propre fournisseur de cosmétiques !

 

À vous : le karité soufflé pour le corps !

Mam’zelle Émie vous livre sa recette de crème fouettée pour le corps nourrissante et délicieusement parfumée !


Ingrédients

  • 30 g de karité nilotica bio

  • 10 ml d’huile de prune vierge

  • 10 ml de triglycérides végétaux

  • 15 ml d’eau végétale de griottes

  • 5 gouttes de benzyl alcool DHA

 

Recette

  1. Dans un bol, mélangez le karité et l’huile de prune jusqu’à obtention d’un baume bien lisse.

  2. Ajoutez les triglycérides et l’eau végétale en mince filet tout en mélangeant délicatement.

  3. Ajoutez le benzyl alcool DHA (pour la conservation).

  4. C’est terminé, il ne reste plus qu’à l’appliquer sur vos jambes séchées par le soleil de cet été !

 

Attention aux allergies !

  • Les huiles essentielles peuvent entraîner des réactions chez les personnes sujettes aux allergies. Pour éviter les mauvaises surprises, testez chacune de vos préparations sur l’avant-bras.

  • En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien. Il peut vous renseigner sur les propriétés de ces huiles essentielles.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • Quelles huiles essentielles choisir ?

  • Le tea tree pour ses propriétés anti-infectieuses.

  • Le calendula en macération huileuse pour les peaux délicates (celle de bébé, par exemple).

  • Les lavandes pour leur côté bon marché et leur large champ d’application.

 

Pour connaître les bienfaits de toutes les huiles essentielles, référez-vous aux fiches aromathérapie du site de votre pharmacien Giphar.

 

À lire aussi

Les gestes beautés du corps
Les soins anti-âge
Conseils pour peau belle et bien hydratée !

 

Un livre

Vous rêvez de mettre la main à la pâte ?

Vous trouverez des conseils dans le livre « Mes soins bios, 40 recettes pour bébé et maman », d’Émilie Hébert. Éditions Eyrolles.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les bienfaits des soins après solaire
Envie de céder aux délices du farniente et de bronzer à la plage ? Attention, le prix à payer pour o…
Comment éviter et estomper les vergetures ?
Ces traces disgracieuses qui apparaissent généralement à la suite d’une prise de poids, sont sources…
Vous n’avez pas le temps ni le budget de vous offrir un séjour thalasso ? Qu’à cela ne tienne, il es…