Décryptage d’une crème solaire

Décryptage d’une crème solaire
3 avis

Les flacons de crème solaire comportent toute une série d’informations. Mais que veulent-elles dire ? À quoi faut-il être attentif ? Faisons le tour ! 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2015

SPF : Sun Protector Factor

Le facteur de protection solaire (SPF pour « Sun Protector Factor » en anglais) indique la quantité de soleil qu’il faudrait recevoir pour attraper un coup de soleil après avoir appliqué la crème. Exemple : sans crème, vous rougissez au bout de 10 minutes d’exposition aux UV. Un SPF 30 multiplierait par 30 ce délai. Il vous faudrait donc rester 300 minutes au soleil avec la crème avant d’attraper un coup de soleil. 

Attention ! Le SPF est valable avec 2 mg de crème par centimètre carré de peau. Or, dans les faits, nous en appliquons à peine 0,7 à 1 mg ! Ce qui divise donc par deux ou trois le facteur réel de protection… 

 

Se protéger des UVA et des UVB

Aujourd’hui, toutes les crèmes solaires protègent contre les deux types de rayons ultraviolets. Cependant, elles sont surtout efficaces contre les UVB. Ça tombe bien : ce sont les plus cancérigènes ! Leur efficacité sur les UVA, qui provoquent le vieillissement prématuré de la peau, est plus modérée. 

 

Une crème solaire propose généralement une double protection contre les UV :

  • un filtre chimique qui « absorbe » la lumière et freine les phénomènes d’oxydation provoquée dans la peau par les UV ; 

  • une poudre minérale, généralement du titane et/ou du zinc, qui dépose un film légèrement blanchâtre sur la peau, réfléchissant ainsi la lumière.

 

Crème solaire : et dans l'eau ?

Les crèmes solaires sont waterproof : elles résistent assez bien à l’eau. Ce qui ne signifie pas qu’une seule application par jour suffit ! Non seulement la peau finit par absorber la crème, mais la transpiration, les baignades ou les frottements d’un textile sur la peau (drap de plage, paréo, etc.) finissent aussi par l’éliminer. Veillez donc à remettre de la crème solaire toutes les 3 heures, entre les baignades ou après une activité physique.   

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Attention à la durée de conservation

Les produits solaires ont une durée de conservation limitée. Une fois ouverts, ils doivent être utilisés dans les 6 mois, 12 pour les formules en spray, un peu plus hermétiques. En effet, l’oxygène oxyde les principes actifs qui perdent alors en efficacité. La lumière ayant le même effet – ce qui explique pourquoi les conditionnements sont quasi tous en plastique opaque – conservez-les à l’abri des rayons solaires et de la chaleur.  

 

En France, l’appellation « écran total » n’est plus autorisée… pour la simple et bonne raison qu’aucune crème ne protège à 100 % contre le soleil ! Les vêtements, par contre, sont les meilleurs photoprotecteurs qui existent. 

 

À lire aussi

Crèmes ou sticks solaires : Comment choisir ?

Savez-vous tout sur la protection solaire ?

Bronzer en toute sécurité
Soleil et peau : pensez aux barrières protectrices


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Les bienfaits des soins après solaire
Envie de céder aux délices du farniente et de bronzer à la plage ? Attention, le prix à payer pour o…
Comment éviter et estomper les vergetures ?
Ces traces disgracieuses qui apparaissent généralement à la suite d’une prise de poids, sont sources…
Vous n’avez pas le temps ni le budget de vous offrir un séjour thalasso ? Qu’à cela ne tienne, il es…