Grand-parrainage : le partage entre générations

Grand-parrainage : Grands parents de substitution
0 avis

Des grands-parents tout près, disponibles et volontaires pour rendre des services… C'est bien entendu le rêve de toute famille. Mais ça n'est pas toujours possible. Et dans ces cas-là, les grands-parrains sont là !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/04/2015

Michelle Joyaux-North a grand-parrainé plus d'une dizaine d'enfants. C'est elle qui a fondé l'association grands-parrains, et elle y consacre aujourd'hui une grande partie de son temps. Pourquoi cette passion ? « J'ai été grand-mère pour la première fois à quarante ans ; quand j'en ai eu soixante, mes petits-enfants étaient tous autonomes. Donc je suis ravie d'avoir à nouveau un contact avec les plus jeunes, sans parler de toute l'affection qui se crée. » C'est ça les grands-parrains de cœur : avant tout de l'affection à partager, entre des aînés et des petits-enfants qui en ont à revendre. 

 

L'affection et l'aide

Entre les deux, il y a des parents - ou un seul : les familles monoparentales sont nombreuses à faire appel aux grands-parrains. Et pour eux, même si bien sûr les sentiments comptent, il y a aussi un aspect pratique. Les grands-parrains sont prêts à rendre des services : aller chercher un petit-filleul à l'école quand les parents ne sont pas disponibles, le prendre à la maison une semaine pendant les vacances… Toutes ces choses qui n'ont l'air de rien quand on dispose d'un réseau autour de soi, mais qui deviennent extrêmement précieuses quand on doit se débrouiller seul, pour des raisons d'éloignement ou d'absence des proches biologiques. 

 

Comment former les paires ?

Avant que tout le monde puisse bénéficier de cette relation chaleureuse, il faut mettre ensemble parrains et parrainés. Cela ne va pas toujours de soi. Les grands-parrains doivent naturellement montrer patte blanche - ou plus exactement casier judiciaire vierge - avant qu'on ne leur confie des enfants. Du côté des enfants et de leurs parents, un entretien va servir à établir les souhaits et les besoins, ainsi qu'un profil de la personne qui pourraient au mieux s'intégrer. « Cela prend du temps de trouver le bon grand-parrain pour chaque petit-filleul », raconte Michelle Joyaux-North. « Nous avons plusieurs dizaines de petits-filleuls en attente en ce moment. »

Bien sûr, il arrive aussi que des parrainages échouent. Des enfants qui se conduisent mal, des grands-parrains qui avaient mal évalué leur disponibilité, ou simplement une entente qui ne se met pas en place. Dans ces cas, rares, on cherchera éventuellement un autre grand-parrain.

 

Il y a parrainage et parrainage 

Pourtant, de nombreuses options sont disponibles. Il peut y avoir des parrainages très proches, d'autres beaucoup plus éloignés ; certains sont généraux, d'autres basés uniquement sur une activité ou une passion commune. Ainsi, la filleule peut-être la plus proche de Michelle Joyaux-North, c'est Nour, une jeune fille libanaise qu'elle n'a rencontrée qu'une seule fois, mais avec qui elle a échangé une correspondance très proche depuis des années : « Je lui raconte tout ! », confie-t-elle. Et d'un autre côté, l'une de ses premières petites-filleules, qui habite tout près, passe encore régulièrement en attendant d'aller chercher ses enfants à la fin de la journée. Comme elle le dit dans ce qui est un peu la devise de l'association, le grand-parrainage est « une porte qu’on ne regrette jamais d'avoir poussée »

 

Envie de vous lancer dans l'aventure ?

L'association grands-parrains cherche en permanence des volontaires, pour parrainer des enfants ou pour aider l'association. Vous trouverez toutes les informations sur son site : http://www.grandsparrains.fr/.

Signalons aussi que d'autres associations proposent le même type de parrainage : grands-parents de cœur, super grands-parents, etc.

 

À lire aussi

Le lien petits-enfants – grands-parents, la clé du bonheur ?

Éduquer… ça s’apprend ?
Paternité : quel rôle pour les papas ?
Des ados bien dans leur tête !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les solutions dépolluantes de demain
Lutter contre la pollution est un combat de longue haleine. Quelles solutions nous permettront demai…