Sport et massage : le duo gagnant !

Le massage pour la récupération musculaire
0 avis

Pour sculpter votre silhouette avant l’été, direction la salle de sport. Mais gare à la reprise brutale ! En cas de blessure, optez pour le massage… Il aiderait à récupérer plus vite !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Coraline Burre
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/03/2012

Refaire du sport est en tête de liste de vos bonnes résolutions ? Très bien ! Mais après les longues soirées d'hiver au coin du feu, vos muscles sont tout ankylosés. Logique, on ne s’improvise pas sportif en un jour.

 

Muscles et tendons mis à rude épreuve

Les premiers à souffrir, en cas de sport trop intense : les muscles et les tendons. Deux types de blessures sont fréquentes :

  • la lésion musculaire. De la simple crampe à l’élongation, voire à la rupture.

  • la tendinite (inflammation des tendons), Pour éviter ces blessures, pensez à vous échauffer, à vous hydrater et à enfiler les chaussures adéquates ! Commencez en douceur et augmentez progressivement la durée et l'intensité de vos entraînements.

 

Massage après le sport : de nombreuses vertus

Si vous êtes malgré tout victime d'une blessure, le massage semble être une bonne option pour vous remettre sur pied rapidement. Selon une récente étude canadienne, cette activité agréable aurait un effet anti-inflammatoire et accélèrerait ainsi la récupération musculaire. En plus du relâchement et de la sensation de bien-être qu’il procure, le massage agit au cœur de la douleur. Les pressions stimulent la circulation sanguine et, par là-même, l’oxygénation des cellules. Le massage réduit donc progressivement l’inflammation et favorise une meilleure guérison.

 

Conseils pour un massage efficace

Pour soulager une douleur naissante, vous pouvez pratiquer l’automassage ou demander la contribution d'une âme charitable. Mais attention : adoptez une bonne position, sinon vous provoquerez de nouvelles tensions. Deux mouvements sont conseillés : l’effleurage, qui active la circulation. Effectuez des pressions glissées, dans le sens de la longueur du membre, de l’extrémité vers le centre du corps. le pétrissage, qui favorise l’effet anti-inflammatoire. Exercez des pressions plus profondes, les mains en alternance, comme pour pétrir de la pâte. Si la douleur persiste, même au repos, et qu’elle vous gêne dans vos gestes quotidiens, pensez à consulter un spécialiste. Traiter la source du problème vous permettra de remonter plus vite sur les starting-blocks !

 

À lire aussi

La prévention par l’activité physique
10 bonnes raisons de faire du sport

 

Sources

Crane JD &al., Massage therapy attenuates inflammatory signaling after exercise-induced muscle damage, Science Translational Medicine, 4 (119), 2012

Article réalisé avec l’aide du masseur-kinésithérapeute Henry Cavenaile.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Coraline Burre
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/03/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les bienfaits de la marche nordique
Aussi tonique que le jogging, mais beaucoup plus douce pour le corps, la marche nordique séduit à gr…
Les bénéfices de la randonnée
« Un jour de sentier, huit jours de santé », répètent certains randonneurs. La randonnée pédestre co…
Les causes et les traitements des courbatures
Qui n’a jamais éprouvé des courbatures le lendemain d’un effort physique ? Sans gravité, elles peuve…