Hygiène et soins des yeux chez le chien et le chat

Prendre soins des yeux de son chien et de son chat
26 avis

Pourquoi nettoyer les yeux de son chat ou son chien ? Comment s'y prendre ? Tous les conseils pour prendre soin des yeux de votre compagnon.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

L'œil et ses annexes (paupières, glandes lacrymales, etc.) sont le siège d'affections de gravité très variable. Heureusement, il s'agit le plus souvent d'affections relativement bénignes : conjonctivites (irritation de la muqueuse autour du globe oculaire) et blépharites (inflammation des paupières) banales. Mais une affection oculaire peut aussi révéler une maladie générale ; elle est alors accompagnée de symptômes généraux : température, perte d'appétit, abattement, etc.

Dans ce cas, la consultation d'un vétérinaire est indispensable.

 

Nettoyage de l'œil et des paupières. Pourquoi ?

Les yeux et les paupières, contrairement aux conduits auditifs, ne sont pas l'objet de soins systématiques chez tous les animaux. Un nettoyage peut être nécessaire pour éliminer les impuretés déposées sur l'œil (poussière, grains de pollen, corps étrangers non perforants, produits irritants, etc.), notamment au retour de la chasse ou de la promenade. Il est également utile, voire indispensable pour éliminer les larmoiements et sécrétions qui encombrent l'œil, avant l'application d'un collyre.

Enfin, chez les chiens et chats à pelage long, dont les yeux sont irrités presque en permanence par le frottement des poils, une irrigation régulière de l'œil avec une solution oculaire permet de limiter cet inconvénient.

 

Nettoyage de l'œil et des paupières. Comment ?

On utilise une solution ophtalmique adaptée aux chiens et chats : non irritante, elle doit posséder des propriétés nettoyantes et antiseptiques ; on peut l'appliquer par simple irrigation, ou à l'aide de compresses de gaze.

  • Pour effectuer une irrigation, il suffit de faire couler quelques gouttes de solution à la surface de l'oeil en pressant doucement le corps du flacon.

  • Pour réaliser une compresse, on maintient sur l'œil une compresse de gaze imbibée de la solution ; après quelques minutes, les sécrétions sont ramollies et peuvent être enlevées.

 

Dans tous les cas, attention : seules des compresses de gaze stériles doivent être utilisées au niveau de l'œil : les tampons de coton ou de tissu risquent de déposer des fibres irritantes sur l'œil.

Il est déconseillé d'utiliser de l'eau, même bouillie car elle n'est pas isotonique aux larmes, pas toujours d'un pH adapté, et augmente l'irritation.

 

Les conjonctivites chez le chien et le chat

Une conjonctivite banale est une simple inflammation : l'œil est irrité, sécrète un mucus plus ou moins purulent et plus ou mois fluide ; la face interne des paupières est rouge ; l'animal garde les paupières fermées ou mi-closes, et répugne à ouvrir l'œil, surtout en présence de lumière ; le corps clignotant, à l'angle interne, est enflammé et s'étend plus ou moins en surface de l'œil, surtout chez les chats. Une conjonctivite banale peut être accompagnée d'une inflammation des paupières ou "blépharite".

 

  • Pour traiter une conjonctivite

On nettoie l'œil et les paupières avec solution ophtalmique, en irrigation ou avec une compresse de gaze, pour éliminer les sécrétions et les causes d'inflammation (poussières, produit irritants, gazeux ou liquides, poudres, etc.).

Ensuite, on instille deux gouttes de collyre, 4 à 6 fois par jour pendant 8 jours. Parmi les collyres, nous n'utilisons aucun produit contenant un dérivé de la cortisone et/ou un antibiotique dernier cri ; nous préférons, pour l'automédication, un produit décongestionnant et antibactérien efficace contre de nombreux germes présents dans les conjonctivites. L'excipient doit être tamponné pour que l'application du collyre ne soit ni irritante, ni douloureuse.

On peut avec ces principes soigner de nombreux problèmes courants, mais il reste indispensable de consulter un vétérinaire dès que l'on a un doute sur la gravité potentielle d'une affection ophtalmique.

 

À lire aussi

Les écoulements oculaires chez le chien et le chat

Hygiène et soins des oreilles du chien

Votre chien : propre de la tête aux pattes !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
26 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la gale chez le chien
Depuis quelques jours, votre chien n’arrête pas de se gratter ? Il est possible qu’il ait la gale… C…
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …
Les effets du tabagisme passif chez le chien et le chat
Les animaux de compagnie exposés à la fumée de cigarette seraient, tout comme les hommes, exposés à …