Hygiène et soins des oreilles du chien

Hygiène et soins des oreilles du chien
3 avis

Comme on le fait pour un jeune enfant, les conduits auditifs des chiens et des chats doivent être examinés et nettoyés régulièrement pour prévenir la plupart des maladies de l'oreille externe et, éventuellement, pour déceler le plus tôt possible une affection à ce niveau.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Quand et comment nettoyer les conduits auditifs du chien

Les conduits auditifs doivent faire l'objet d'un nettoyage régulier, toutes les semaines ou toutes les quinzaines.

 

Pour quelles raisons ?

  • L'hygiène générale (propreté, suppression des odeurs désagréables dues aux fermentations des débris accumulés dans le conduit auditif)

  • Prévenir différentes affections auriculaires.

  • Améliorer l'efficacité d'un traitement destiné à soigner une affection du conduit : celui-ci sera plus efficace lorsqu'il est utilisé dans un conduit débarrassé des impuretés qui l'encombrent ; les résultats seront plus constants et plus rapides.

 

Comment nettoyer le conduit auditif ?
On utilise un Lait Auriculaire qui dissout les sécrétions et élimine des parasites et de nombreuses bactéries.

  • Introduire 5 à 20 gouttes dans le conduit auditif qu'on obture ensuite avec un tampon de coton.

  • Masser légèrement la base de l'oreille pour répandre le produit dans le conduit et dissoudre les impuretés, puis retirer le coton.

  • Avec un autre tampon de coton imprégné de produit, nettoyer les impuretés accessibles au bord de l'oreille.

On peut recommencer l'opération plusieurs fois, jusqu'à ce que les impuretés soient éliminées, sans trop insister ; mieux vaut, si les oreilles sont très souillées au départ, répéter les nettoyages deux ou trois fois par semaine.

 

Les affections du conduit auditif chez le chien

Le conduit auditif est souvent le siège de parasites minuscules qui provoquent la gale des oreilles (otacariase), mais aussi d'inflammations ou d'infections (eczéma de l'oreille, catarrhe auriculaire).

 

  • La gale de l'oreille

Elle est facile à reconnaître, surtout fréquente chez les jeunes, elle provoque un grattage important de l'oreille ("prurit auriculaire"), et provoque la présence, dans le conduit auditif, d'un exsudat sec de couleur marron.

Pour traiter une gale de l'oreille, on utilise l'une des spécialités antiparasitaires conseillées par votre Pharmacien ou par votre Vétérinaire.

On doit procéder de la façon suivante :

  • Effectuer un nettoyage du conduit auriculaire avec un Lait Auriculaire avant application du traitement spécifique ;

  • Appliquer ensuite le traitement, en général deux fois par jour pendant une semaine, puis, éventuellement une fois par jour pendant encore deux semaines.

 

  • Les otites externes

Encore appelées "catarrhe auriculaire" ou "eczéma de l'oreille", elles se manifestent par la présence d'impuretés plus ou moins purulentes dans l'oreille, du grattage plus ou moins intense, et une odeur désagréable.

Pour traiter une otite externe, de nombreuses spécialités sont conseillées contre l'eczéma de l'oreille généralement, elles contiennent une association antiseptique (ou antibiotique), un anti-inflammatoire et des principes actifs destinés à lutter simultanément contre les causes favorisantes (gale de l'oreille, levuroses).

On effectue un nettoyage du conduit auriculaire avec un Lait Auriculaire avant l'application du traitement spécifique. La spécialité est ensuite appliquée deux fois par jour pendant au moins une semaine. Il peut être nécessaire de prolonger le traitement, à raison d'une fois par jour, jusqu'à ce que le conduit auditif soit bien net.

N.B. Il est important, après guérison, de reprendre l'entretien normal de l'oreille avec le Lait Auriculaire, en moyenne une fois par semaine ou par quinzaine.

 

Attention ! Dans tous les cas, avant l'instillation d'un produit quel qu'il soit, il est indispensable d'éliminer la possibilité d'un corps étranger dans l'oreille, et surtout la présence d'un épillet de graminée : il s'agit d'une petite partie d'un épi d'orge des rats, cette herbe que les enfants appellent "voyageur" et qui remonte spontanément dans la manche dès qu'on y a introduit l'extrémité. Cela se manifeste par l'apparition brutale d'un comportement anormal : tête penchée, douleur en cas de tentative de grattage ou à la palpation de l'oreille. L'extraction doit être réalisée rapidement par un vétérinaire, car l'introduction de médicaments dans l'oreille est déconseillée dans ce cas : elle ne pourrait que faire progresser la pointe piquante de l'épillet vers le tympan.

 

À lire aussi

L'hématome de l'oreille du chien ou othématome

Comment lutter contre le tartre des dents du chien

Votre chien : propre de la tête aux pattes !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la gale chez le chien
Depuis quelques jours, votre chien n’arrête pas de se gratter ? Il est possible qu’il ait la gale… C…
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …
Les effets du tabagisme passif chez le chien et le chat
Les animaux de compagnie exposés à la fumée de cigarette seraient, tout comme les hommes, exposés à …