La dysplasie de la hanche

Les symptômes et les traitements de la dysplasie de la hanche
0 avis

La dysplasie de la hanche est une affection d’une ou des deux articulations coxo-fémorale des chiens. Comment reconnaitres les symptômes chez son chien et quels sont les traitements de la dysplasie de la hanche ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

La dysplasie de la hanche : qu’est-ce que c’est ?

Plus simplement, la dysplasie de la hanche est un développement anormal de l’articulation impliquant le fémur et le bassin. Elle entraîne une laxité articulaire entre ces deux os et peut provoquer un trouble locomoteur handicapant.

Cette pathologie est plus fréquemment observée chez les chiens de grande taille : labrador, golden retriever, bergers allemands, rottweilers, bouviers...
Lorsque la hanche est normale, la tête du fémur est en étroite relation avec la fosse acétabulaire du bassin.
Il n’y a aucune laxité articulaire et le mouvement fémur/bassin n’est en aucun cas gêné.


Chez un chien dysplasique, le contact entre ces deux os est perturbé par une prolifération osseuse modifiant la conformation d’un seul ou des deux os concernés.
La tête du fémur est plus ou moins libre dans son emplacement et le mouvement parasite ainsi provoqué aggrave l’affection et augmente encore et encore la prolifération osseuse et l’arthrose en général.
Ce processus est dégénératif et s’amplifie de lui-même en l’absence de tout traitement, entraînant une boiterie sévère.

 

 

Facteurs favorisant la dysplasie de la hanche

La dysplasie est favorisée par deux facteurs principaux : la génétique et les facteurs environnementaux.

Il est prouvé que le croisement de chiens affectés de dysplasie donne généralement des chiens dysplasiques à leur tour. L’inverse est aussi vrai c’est pourquoi certains clubs de races contrôlent et n’autorisent seulement la reproduction des géniteurs indemnes.

Les facteurs environnementaux augmentent les risques de développer une dysplasie. Ainsi une croissance trop rapide sur des chiens lourds, pouvant causer de trop grosses contraintes sur les articulations, est à éviter. C’est pourquoi la nutrition et le contrôle du poids sont très importants.

De même, une activité physique exagérée avant la fin de la croissance du chiot (15 à 18 mois pour ces types de races) est à proscrire.

 

Comment m’apercevoir de cette affection ?

Chez les chiens à risque, le diagnostic de dysplasie se fera chez votre vétérinaire après manipulation ou un examen radiologique. Dès sa première consultation vaccinale le chien peut être manipulé si la race est prédisposée ou si la démarche du chien laisse à présager d’un problème. Plus tard (1 an environ), un cliché radiologique pourra confirmer ou infirmer la suspicion.

 

Quels sont les traitements de la dysplasie de la hanche ?

Des traitements médicaux existent. Plus ils sont précoces, plus ils seront efficaces. Ils sont à base d’anti-inflammatoire et/ou de chondroprotecteurs. L’alimentation est aussi à prendre en considération car des gammes vétérinaires sont spécialement conçues pour limiter les dégâts de cette affection.

Cependant, certains traitements médicamenteux sont inefficaces et il faudra envisager la chirurgie.

Plusieurs techniques existent (triple ostéotomie pelvienne, prothèse totale de la hanche, excision tête/col...) et seul votre vétérinaire pourra vous conseiller personnellement.

 

À lire aussi

La Piroplasmose ou Babésiose

Hygiène et soins des oreilles du chien


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la gale chez le chien
Depuis quelques jours, votre chien n’arrête pas de se gratter ? Il est possible qu’il ait la gale… C…
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …
Les effets du tabagisme passif chez le chien et le chat
Les animaux de compagnie exposés à la fumée de cigarette seraient, tout comme les hommes, exposés à …