Le syndrome naviculaire du Cheval

Cheval naviculaire
0 avis

C'est une maladie qui entraîne la dégénérescence des structures articulaires au niveau de l'os naviculaire. Ques sont les symptômes et quel traitement pour un cheval naviculaire ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Anatomie : l'os naviculaire

L'os naviculaire est un petit os longiligne qui se situe dans le sabot, en arrière de l'articulation entre la 2e et la 3e phalange. Il sert de poulie sur laquelle glisse le tendon fléchisseur du pied.

C'est donc un petit os qui subit d'énormes pressions et qui, chez un cheval qui fourni des efforts violents répétés, sans échauffement, sur un sol dur, irrégulier, avec un parage mal réalisé voire des ferrures inadaptées, va entraîner une boiterie à cause d'une inflammation très importante dans la région.
 

Caractéristiques de la boiterie du cheval

C'est une boiterie qui se manifestera plutôt à froid c'est à dire au début de l'exercice. Elle touche plus particulièrement les membres antérieurs chez des demi-sang adultes (c'est une des principales causes de réforme chez les chevaux de gendarmerie !).
C'est une maladie qui semble se transmettre génétiquement.
 

Diagnostic du syndrome naviculaire

Pour diagnostiquer le syndrome naviculaire chez le cheval, il est très souvent nécessaire d'avoir recours à la radiographie voire l'échographie.

Divers tests (coins, flexions) et parfois, des anesthésies locales, permettront de préciser le diagnostic.
 

Traitement du cheval naviculaire

Un premier traitement simple à réaliser consiste à parer correctement le pied de votre cheval. Un déséquilibre dans la conformation du pied peut entraîner à la longue ce genre de problème.
Suivant la forme de maladie (articulaire, tendineuse, ligamentaire), une ferrure particulière pourra être conseillée par votre vétérinaire.

Le traitement médical consistera à administrer des anti-inflammatoires, des protecteurs de cartilage, des molécules permettant de contrôler le remodelage osseux.
C'est une maladie qui reste difficile à traiter. On peut avoir recours à la chirurgie mais l'on a parfois des récidives quelques années plus tard.
 

Prévention du syndrome naviculaire

Il est primordial de connaître son cheval et de pouvoir lui donner un travail adapté à ses capacités physiques.
En bref, les points clés sont : échauffement, entraînement, travail progressif, parage et ferrure adéquats et hérédité.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

L'alimentation du cheval
Les aliments du cheval sont réparties en deux sortes : les aliments concentrés et les aliments gross…
Les risques du tétanos chez le cheval
C'est une maladie qui provoque des troubles nerveux graves entraînant la mort en quelques jours si r…
Comment éliminer les vers chez le cheval ?
Le mode de garde actuel des chevaux, regroupés en grand troupeaux, dans des espaces de pâture peu im…