Les parasites internes du cheval : comment les combattre ?

Comment éliminer les vers chez le cheval ?
2 avis

Le mode de garde actuel des chevaux, regroupés en grand troupeaux, dans des espaces de pâture peu important, favorise les infestations parasitaires...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/04/2014

Vers : l'infestation chez le cheval

S'il est normal pour tout animal d'être infesté par des vers, il est certain que le problème survient lorsque ces parasites deviennent trop nombreux dans le tractus digestif.

Ils peuvent alors augmenter la pression d'infection et se propager plus rapidement aux autres animaux mais également provoquer des signes cliniques importants :

  • symptômes cutanés, respiratoires, digestifs,

  • diminution des performances,

  • perte de poids,

  • lésions graves dans le foie, les reins, les intestins, les poumons...


S'il est nécessaire de mettre en œuvre des mesures hygiéniques (ramassage des crottins, aération de l'écurie...), seuls les antiparasitaires seront capables d'éliminer les vers.

 

Les parasites chez le cheval

Les endoparasites du cheval sont divisés en trois groupes :

  • les vers plats : cestodes

  • les vers ronds : les nématodes. Ascaris, strongles, vers pulmonaires, strongyloïdes

  • les gastérophiles

 

La vermifugation régulière du cheval

  • Les jeunes chevaux (jusque 3 ans) sont particulièrement exposés et sensibles aux vers et notamment aux ascaris. Le fenbendazole est conseillé pour cette tranche d'âge.

  • Pour les adultes, si l'infestation parasitaire est plus fréquente au printemps et à l'automne (lorsque les températures et l'humidité sont propices au développement des parasites), il sera  néanmoins primordial de vermifuger le cheval l'hiver. En effet, c'est pendant cette saison que les parasites se multiplient dans l'organisme. On utilisera alors pour cette saison un vermifuge axé sur les gastérophiles, le taenia et les petits strongles.

  • Le reste de l'année sera plutôt axé sur les parasites tels que les grands strongles, les ascaris et les oxyures.

 

La vermifugation sélective du cheval

Une nouvelle tendance consiste maintenant à vermifuger après analyse coprologique. Un échantillon de crottin du cheval est examiné et les résultats sont interprétés.
La décision d'administration et le choix du traitement repose alors sur ces résultats.
Cette nouvelle tendance ne convient cependant pas aux yearlings et poulains, ainsi qu'aux animaux âgés chez qui les risques d'infestation sont trop importants. Il est donc conseillé de maintenir une vermifugation régulière chez ces types de chevaux.
De même, il est indispensable de recourir au même type de vermifugation dans une même écurie. Il n'est donc pas possible d'effectuer une vermifugation sélective sur son cheval si l'ensemble de l'écurie n'a pas fait le même choix.
 

À lire aussi

Les vermifuges chez le cheval
Comment gérer l'arrivée d'un poulain ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/04/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

L'alimentation du cheval
Les aliments du cheval sont réparties en deux sortes : les aliments concentrés et les aliments gross…
Les risques du tétanos chez le cheval
C'est une maladie qui provoque des troubles nerveux graves entraînant la mort en quelques jours si r…
Les vaccins du cheval
Quand vacciner votre cheval et contre quoi ?