Vie sexuelle et contraception chez la chatte

Le cycle reproducteur de la chatte
28 avis

Découvrez quelle est le cycle reproducteur de la chatte, et comment éviter les portées non désirées.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

Cycle reproducteur de la chatte

Chez la chatte, les chaleurs se manifestent en général toute l'année, mais leur durée et leur fréquence varient d'une chatte à l'autre. Chez les plus nombreuses (siamoises et européennes), les cycles se suivent à 3 semaines d'intervalle. Chez d'autres (persanes), on n'observe que deux saisons sexuelles, en fin d'hiver et en fin d'été, comportant chacune un ou plusieurs cycles d'une durée de 15 jours environ.
Chaque cycle comporte trois phases :

  • Pendant les 2 premiers jours des chaleurs, la chatte attire le mâle mais ne se laisse pas couvrir; et l'interruption des chaleurs peut être faite pendant cette phase.

  • Pendant les 3 à 6 jours suivants et jusqu'à 10 jours, la femelle est consentante et la saillie peut être réalisée ; si la chatte est saillie, l'ovulation est déclenchée 24 à 30 heures plus tard et les chaleurs s'arrêtent rapidement.

  • Une période de repos sexuel suit les chaleurs: si la chatte n'est pas fécondée, elle reste en repos sexuel pendant une durée très variable selon l'animal : de 7 jours à quelques mois. La prévention des chaleurs peut être entreprise pendant cette phase. On doit consulter un vétérinaire en présence de signes d'apparition ou d'évolution d'une anomalie : augmentation de la durée des chaleurs, réduction de la durée du repos sexuel, pertes vaginales à la fin des chaleurs (léchage).

 

Moyens de contraception chez la chatte

Comme on ne souhaite généralement pas que notre animal préféré produise une portée plusieurs fois par an, il est classique de réaliser une contraception. Parmi les moyens utilisés, il est important de choisir la méthode la mieux adaptée à chaque cas.
Le premier choix consiste à déterminer si c'est nécessaire. Si l'on possède une chatte qui vit seule, sans contact possible avec un mâle, on peut éventuellement supporter les inconvénients liés aux chaleurs. Mais, chez la chatte, ces comportements sont souvent insupportables pour les maîtres (et pour leurs voisins!), justifiant une contraception, même si aucune reproduction n'est à craindre.
Ensuite, il faut choisir le moyen utilisé : intervention chirurgicale, ou pilule contraceptive ?

  • Si l'on désire supprimer tout problème lié à la sexualité pendant toute la vie d'un animal, une intervention chirurgicale est le moyen approprié. Il faut néanmoins savoir que la chirurgie comporte toujours quelques risques opératoires et quelques effets secondaires plus ou moins importants, dûs à l'absence d'hormones : obésité, eczémas, incontinences urinaires. La castration est souvent souhaitable chez les chats mâles ; elle peut aussi être préférable chez les chattes. Tous les moyens chirurgicaux ont un caractère définitif que l'on peut ne pas souhaiter.

  • Si l'on veut un jour faire reproduire sa chatte, une pilule permet d'empêcher la reproduction jusqu'à l'âge de 2 à 3 ans avant de produire la première portée, puis chaque fois que la fécondité n'est pas souhaitée. On utilise alors l'un des «progestagènes», parmi lesquels notre préférence va sans hésitation au principe actif nommé «acétate de mégestrol» utilisé dans différentes spécialités, distribuées par les vétérinaires et les pharmaciens : c'est ce principe actif qui réunit à la fois une excellente efficacité avec les risques les moins importants en fréquence et en gravité.

Avec la pilule comme avec les autres moyens envisagés, il faut tenir compte de certains inconvénients et respecter quelques précautions.
Faut-il réaliser une prévention ou une interruption des chaleurs ?
Comme dans tous les domaines, l'action préventive doit être privilégiée, même si ce n'est pas le moyen le plus simple et le plus facile. Il faut donc, de préférence, intervenir avant le début des chaleurs, pendant une période de repos sexuel.
Et chez les chats ?

On peut calmer les manifestations sexuelles (vagabondage, fugues, bagarres, marquage urinaire) avec le même principe actif : acétate de mégestrol.
 

À lire aussi

Le virus du sida chez le chat

Infections urinaires du chat


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
28 avis

Voir aussi

Les vaccins et soins chez le chaton
Lorsqu’on décide d’adopter un chaton, il faut bien entendu prévoir le matériel nécessaire pour bien …
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …
Comment choisir et entretenir la litière de votre chat ?
S’il vit à l’intérieur, votre chat utilise sa litière tous les jours. Bien la choisir et bien l’entr…