Les vers de vos animaux

Les vers chez le chat et le chien
8 avis

Les vers qui peuvent infester nos animaux de compagnie ont des conséquences que l'on ne peut prendre à la légère pour la santé de nos chiens et de nos chats bien sûr, mais aussi pour la notre et celles de nos enfants.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/04/2013

Les vers des chiens et des chats

De très nombreuses espèces de vers peuvent parasiter nos animaux : 6 espèces de vers ronds (plus ou moins semblables à nos Ascaris) et 11 espèces de vers plats (de la même famille que nos vers solitaires).

L’importance pratique de chaque espèce est très variable :

  • selon la fréquence avec laquelle on les rencontre,

  • selon la gravité pour la santé des animaux,

  • selon les conséquences pour la santé des humains. Nous insisterons particulièrement sur 2 espèces de vers de grande importance.

 

Les Ascarides du chien et du chat

Ces vers, cousins des Ascaris de l’homme, ont une importance vitale chez les chiots et les chatons de la naissance à l’âge de 6 mois : ils provoquent des troubles de la croissance et de l’ossification et sont même responsables de la mort de nombreux jeunes.

Ils sont facilement transmis aux enfants : les œufs de vers, invisibles à l’œil nu, se trouvent dans les excréments des animaux parasités ; ils peuvent être avalés par des enfants qui ne se lavent pas les mains après avoir joué avec un animal ou même dans une aire de jeu ou un bac à sable « visités » par des animaux parasités.

Ces œufs, qui éclosent dans l’estomac, donnent naissance à des larves très petites qui envahissent différents tissus de l’organisme, et notamment :

  • dans les voies respiratoires, elles provoquent très souvent des bronchites et de l’asthme ;

  • au niveau des yeux, elles provoquent, heureusement plus rarement, une affection oculaire très grave.

 

Chez les humains adultes, ces larves provoquent des réactions d’hypersensibilité avec fatigue, troubles digestifs, toux et parfois, démangeaisons localisées ou généralisées. Notons que les Ascarides du chien et du chat ne peuvent effectuer un cycle complet chez les humains et donc ne peuvent pas se reproduire chez eux : ils ne font qu’un passage, mais celui-ci suffit à déclencher les conséquences décrites ci-dessus.

Deux actions doivent être réalisées impérativement :

  • au niveau des animaux : vermifuger les chiots et les chatons dès l’âge de 3 semaines, puis une fois par mois jusqu’à 6 mois. Utiliser un vermifuge efficace en priorité contre les Ascarides, conseillé par votre Pharmacien ou votre Vétérinaire.

  • au niveau des humains : appliquer des règles d’hygiène en imposant le lavage des mains après tout contact avec un animal ou une zone de jeu potentiellement infestés.

 

Les Tænias échinocoques du chien et du chat

Ces vers plats, contrairement aux vers solitaires des humains, sont de très petite taille, à peine visibles, mais présents en très grand nombre dans le tube digestif de certains animaux. On les rencontre chez le chien, le chat et le renard, surtout dans certaines régions (Corse, Provence-Côte d’Azur, Pyrénées-Atlantiques, Landes, Alsace, Vosges, Franche-Comté) et surtout en milieu rural.

Les taenias effectuent un cycle complexe dans lequel les humains peuvent être des « hôtes intermédiaires » accidentels : l’Homme héberge alors les larves à la place des hôtes intermédiaires normaux que sont les bovins, les ovins, les porcins et différents rongeurs.

Les carnivores domestiques sont infestés par les vers adultes issus de l’ingestion de larves contenues dans les viscères des hôtes intermédiaires. Ce sont des affections de chiens et chats adultes, à partir de 6 mois.

Les symptômes sont un prurit anal (signe du « traîneau »), des troubles digestifs, une baisse de l’état général (amaigrissement, anémie), un pelage terne.

Chez les humains, ces parasites sont transmis directement en avalant ces minuscules oeufs déposés sur le pelage de l’animal que l’on caresse ou que l’on manipule (renard, chien, chat), ou indirectement en consommant des fruits des bois (myrtilles, framboises) et légumes ou fruits du jardin souillés par ses excréments. La maladie, très grave et souvent mortelle, est connue chez les humains sous le nom de « kyste hydatique ».

 

Traitement et prévention des vers

Le traitement et la prévention se font grâce à deux actions :

  • vermifugation régulière des chiens et chats âgés de plus de 6 mois, au moins 2 fois par an, avec un vermifuge dont l’efficacité se porte avant tout sur les vers plats, conseillé par votre Pharmacien ou votre Vétérinaire.

  • chez les humains, hygiène personnelle (lavage des mains avant le repas ou le sommeil, etc.) et hygiène alimentaire : lavage et cuisson des fruits et légumes sur lesquels des oeufs d’échinocoques peuvent avoir été déposés (myrtilles, framboises, etc.)

 

Comme souvent dans les contes, après avoir eu très peur,les bonnes fées (en l’occurrence, les Pharmaciens, les Vétérinaires et les Parents) se manifestent et permettent à l’espoir de renaître, moyennant quoi tout est bien qui finit bien.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/04/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du coryza chez le chat
Atchoum ! Yeux larmoyants, nez souillé, éternuements, manque d’appétit… Les symptômes du coryza ont …
Les vaccins et soins chez le chaton
Lorsqu’on décide d’adopter un chaton, il faut bien entendu prévoir le matériel nécessaire pour bien …
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …