La Toxoplasmose

Comment prévenir la toxoplasmose ?
1 avis

La toxoplasmose est une maladie transmissible à l'Homme. L'infection est fréquente dans les populations animales et humaine. Chez l’homme, les conséquences peuvent être graves (avortements, lésions congénitales, encéphalite chez les immunodéprimés).

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

Agent responsable de la toxoplasmose

L’agent est Toxoplasma gondii, la seule espèce existante, dont le chat est un hôte définitif et joue donc un rôle prépondérant dans la transmission de la maladie.
Vers 1940, on se rend compte que c’est un pathogène pour l’homme responsable d'avortements ou de malformations.

Toxoplasma est un protozoaire qui se reproduit dans l'intestin grêle du chat et autres félidés, aboutissant à l'émission dans les fèces d'oeufs (ookystes) capables de résister plus d'un an dans un milieu humide.

En plus de ce cycle, Toxoplasma peut parasiter un hôte intermédiaire (l'Homme par exemple).

 

Toxoplasmose : mode de contamination

Chez le chat, l'infestation se fait par ingestion de proies ou d’ookystes fécaux ou de viande crue infestée. Le parasite se développe et se reproduit alors dans l'intestin du chat sans pour autant causer des symptômes. Le chat émet alors dans ses selles des oeufs enkystés incapables de survivre dans le milieu extérieur sans une modification (sporulation en 4 jours environ).
L'excrétion dans le milieu extérieur par le chat est limitée dans le temps (3 semaines environ). Passé ce laps de temps, le chat s'immunise est n'excrète plus de parasites.
L’ookyste doit sporuler pour survivre dans l’environnement. En éliminant la litière tout de suite, on coupe le cycle car il doit sporuler pour être infectant.
Chez l'Homme ou autres mammifères, l'infestation se fait par ingestion de formes parasitaires présentes dans l'environnement ou par ingestion de viande mal cuite : qui envahissent les cellules intestinales avant de pénétrer dans l'organisme et notamment le foie.

 

Les symptômes de la toxoplasmose

Chez le chat et le chien, les formes cliniques sont très rares : entérite, hypertrophie ganglionnaire, encéphalite.

Chez l'Homme, la maladie toxoplasmique peut être acquise ou congénitale.

 

  • Acquise

En général asymptomatique, elle peut induire une lymphoadénopathie et de la fatigue (syndrome type grippal).

Dans certains cas, une forme grave peut être observée avec fièvre, papules, myalgies, arthrite, pneumonie, myocardite, encéphalite. L'infection pose davantage de problèmes chez les personnes immunodéprimées.

 

  • Congénitale

Dépend surtout du stade de la grossesse. Les lésions sont plus importantes si la contamination est précoce (avortements, naissance prématurées, anomalies fœtales, lésions nerveuses et oculaires).

 

Prévention de la toxoplasmose

  • Assurer le nettoyage quotidien de la litière du chat

  • Se laver les mains

  • Éviter de consommer les viandes crues ou mal cuites : cuisson des aliments à cœur (détruits dès 50°C)

  • Connaître le statut immunitaire de la femme avant la première grossesse : pour plus de renseignements pensez à demander à votre médecin

  • Les légumes du jardin peuvent être contaminés

  • Limiter l’accès des chats et insectes aux aliments pour le bétail

 

À lire aussi

Le virus du sida chez le chat

Le Coryza du chat

Grossesse, toxoplasmose et alimentation


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du coryza chez le chat
Atchoum ! Yeux larmoyants, nez souillé, éternuements, manque d’appétit… Les symptômes du coryza ont …
Les vaccins et soins chez le chaton
Lorsqu’on décide d’adopter un chaton, il faut bien entendu prévoir le matériel nécessaire pour bien …
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …