La Teigne chez le chat

Comment reconnaître la teigne chez le chat ?
4 avis

La dermatophytose (ou teigne) est une maladie due à un champignon : Microsporum canis.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/05/2010

La cause de la teigne chez le chat

La dermatophytose (ou teigne) est une maladie due à un champignon : Microsporum canis.
De par son extrême contagiosité, les collectivités sont très souvent touchées et péniblement débarrassées du problème.
De plus, c'est une zoonose. Attention aux enfants, ils sont plus sensibles que les adultes à la teigne.
Les réactions se manifestent par des érythèmes plus ou moins étendus.

 

Teigne du chat : les signes et lésions

Typiquement, la lésion est nummulaire (en forme de pièce de monnaie), et prend la forme de dépilation (perte de poil) circulaire dans le pelage.

Son évolution est centrifuge et elle peut atteindre 8cm de diamètre.
La zone dépilée se recouvre classiquement d'un aspect poudreux.
Ces lésions sont plus fréquentes sur le dos et le crâne.
Certaines formes sont moins classiques : alopécie faciale plus ou moins diffuse, dermite miliaire...

Le prurit est faible.
L'examen à l'aide d'une lampe spéciale (lampe de Wood) permet de mettre en évidence les spores et de confirmer le diagnostic.

 

Le traitement de la dermatophytose féline

  • De l'animal : 

La tonte est indispensable chez les chats à poils longs.

Un traitement topique doit être utilisé :

  • Une solution d'enilconazole à 2/1000 doit être appliquée sur l'ensemble du corps à l'aide d'une éponge en friction. Répéter ce traitement 4 fois à 4 jours d'intervalle.

Le traitement par voie générale est à base d'Itraconazole. La dose est de 5mg/kg/j, 1 semaine sur 2 pendant 5 semaines.

 

  • De l'environnement :

Compte tenu de l'énorme potentiel de dispersion des spores, un nettoyage des pièces à l'aide d'un aspirateur est indispensable.
Deux substances désinfectantes seront préférées :

  • Enilconazole ou hypochlorite de sodium (Eau de Javel).

 

À lire aussi

Le Coryza du chat

La Toxoplasmose


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/05/2010

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du coryza chez le chat
Atchoum ! Yeux larmoyants, nez souillé, éternuements, manque d’appétit… Les symptômes du coryza ont …
Les vaccins et soins chez le chaton
Lorsqu’on décide d’adopter un chaton, il faut bien entendu prévoir le matériel nécessaire pour bien …
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …