La première visite chez votre vétérinaire

La première visite vétérinaire de votre animal de compagnie
0 avis

Vous venez d'acquérir un nouveau compagnon ? Quel qu'il soit, chien, chat, mâle, femelle, une visite chez votre vétérinaire s'impose, même s'il n'est pas en âge d'être vacciné.

 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/05/2010

Votre vétérinaire insistera particulièrement sur les points suivants.

 

L'examen clinique de votre animal

Les jeunes animaux de compagnie ont des pathologies spécifiques à leur bas âge.
Un examen auriculaire permettra de mettre en évidence la présence de gale, otite qui touche préférentiellement les jeunes.
Les paupières doivent se séparer entre le 10° et le 15° jour suivant la naissance. Passé ce délai, la persistance de fermeture des paupières est appelée ankyloblépharon et est souvent accompagnée d'une infection oculaire.
Un examen dentaire mettra en évidence un éventuel défaut de coaptation de mâchoires ainsi que des problèmes d'implantations dentaires. Congénitalement, le palais peut rester ouvert. La persistance de la fente palatine est une pathologie grave qui nécessite un traitement chirurgical.
Des souffles cardiaques peuvent être décelés de façon précoce.
Cependant, on attendra quelques semaines de plus afin de poser un diagnostic de certitude et d'écarter des bruits cardiaques physiologiques à cet âge.
Chez les mâles, il est important de contrôler la présence des testicules dans le scrotum. Dans le cas contraire, il sera nécessaire de vérifier leur descente au fur et à mesure de la croissance.
Pour tous ces problèmes, votre vétérinaire vous proposera les solutions chirurgicales ou médicamenteuses qu'il juge appropriées.

 

Conseils d'éducation et d'alimentation

Cette visite est une occasion idéale pour demander des conseils d'éducation, sur la propreté et l'obéissance.
En fonction de la race, du mode de vie et de l'état de santé de votre compagnon, une alimentation précise peut s'avérer indispensable.

 

Les prédispositions raciales

Certaines races présentent des pathologies qui leur sont spécifiques.
En voici une liste non exhaustive :

  • Golden retriever, Labrador retriever, cocker, ... souffrent souvent d'obésité.

  • Golden, labrador, bergers allemands, bouviers bernois peuvent être atteints de dysplasie de la hanche et du coude.

  • Le Syndrome de Dilatation Torsion de l'Estomac touche particulièrement les chiens de races géantes.

  • Les brachycéphales (chiens à face écrasée) tels que les bouledogues et boxer présentent souvent des conjonctivites et ont des difficultés à mettre bas.

  • Les chiens de petites races comme les teckels, yorkshire, caniches, ... déposent énormément de tartre.

Pour toutes ces pathologies des solutions préventives doivent vous être proposées.

 

Vaccination et traitement anti-parasitaire

S'il est assez âgé (dès 6 semaines dans la plupart des cas), votre compagnon pourra être vacciné.

De plus, les chiots et chatons doivent être traités contre les parasites internes chaque mois jusqu'à l'âge de 6 à 8 mois. En fonction de la saison et de votre région, un traitement anti-puces et anti-tiques devra être prescrit.

 

Législation

Votre vétérinaire doit aussi vous rappeler les lois et obligations relatives à la détention des chiens de 1ère et 2ème catégorie notamment :

  • La vaccination contre la rage,

  • la déclaration en mairie,

  • le permis de détention,

  • l'obligation de tenir votre chien muselé et en laisse,

  • et la stérilisation.

 

Si vous décidez de passer des frontières, un « passeport européen » vous sera nécessaire. De plus il devra obligatoirement être vacciné contre la rage.
De plus sachez que tous les chiens et chats âgés de plus de 4 mois et nés après 1999 doivent être identifiés par tatouage ou par puce électronique.

 

À lire aussi

Programme de vaccination du chien

Animaux de compagnie en voyage


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/05/2010

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du coryza chez le chat
Atchoum ! Yeux larmoyants, nez souillé, éternuements, manque d’appétit… Les symptômes du coryza ont …
Les vaccins et soins chez le chaton
Lorsqu’on décide d’adopter un chaton, il faut bien entendu prévoir le matériel nécessaire pour bien …
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …