Chiens et chats : déclarez la guerre aux parasites !

Les moyens de prévention contre les parasites chez le chien et le chat
0 avis

Les chiens et les chats sont fréquemment amenés à côtoyer des bestioles qui ne leur veulent pas que du bien : vers, tiques, moustiques… Heureusement, il existe des moyens préventifs simples pour les en protéger !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Anne Pensis, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2012

En ingérant des selles d’animaux ou de la nourriture contaminée, votre carnivore peut introduire des larves de vers dans son intestin. Ces longs parasites de forme aplatie ou cylindrique provoquent ballonnements intestinaux et diarrhée.

En outre, certains vers se composent d’une  succession de petits segments susceptibles de se détacher, ramper jusqu’à  l’anus et y provoquer des démangeaisons !

Ils sont alors parfois visibles : ils ressemblent à des grains de riz.

 

De votre animal à votre propre estomac…

Notez également que certains de ces vers se plaisent aussi dans votre propre intestin… D’où l’intérêt accru de vermifuger 2 à 4 fois par an votre animal de compagnie à l’aide de vermifuges en comprimés !
Ceux-ci, disponibles en pharmacie, ont un effet préventif et curatif.

 

Des indésirables de moins d’un millimètre

Outre les vers, d’autres parasites, les protozoaires, de petits organismes pas plus grands qu’1 millimètre, cherchent aussi un intestin à coloniser. Le plus célèbre est le toxoplasme : il parasite l’intestin du chat. S’il ne provoque aucun symptôme chez le chat, il représente en revanche un danger pour les femmes enceintes.
Neospora vit, quant à lui, dans l’intestin du chien et peut déclencher des troubles musculaires et nerveux.

Enfin, le giardia est responsable de diarrhée chronique chez les chiens et les chats.
Dans la plupart des cas, un traitement antibiotique est nécessaire pour débarrasser votre ami de ces indésirables.

 

Tiques et moustiques : vecteurs de parasites !

L’intestin n’est pas le seul organe cible des parasites internes. En effet, via une piqûre de tique, votre petit quadrupède peut attraper la bactérie responsable de la maladie de Lyme (fièvre, douleurs musculaires et articulaires) et la piroplasmose, qui détruit ses globules rouges.

En outre, les moustiques transmettent la leishmaniose (fièvre, perte des poils, griffes cassantes, amaigrissement) et la dirofilariose (ver cardiaque).

Ces quatre maladies sont potentiellement mortelles. Il est donc primordial de protéger votre ami des piqûres de tiques et de moustiques en appliquant sur sa peau des pipettes antiparasitaires spéciales.

 

Gare aux puces !

Pensez à protéger votre animal contre les puces !

Certaines contiennent des larves de dipylidium : en se léchant, chiens et chats peuvent les ingérer et contracter des vers intestinaux !

 

À lire aussi

Les tiques chez le chien et le chat
Prévenir et traiter les parasites du chien

Les vers de vos animaux


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Anne Pensis, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du coryza chez le chat
Atchoum ! Yeux larmoyants, nez souillé, éternuements, manque d’appétit… Les symptômes du coryza ont …
Les vaccins et soins chez le chaton
Lorsqu’on décide d’adopter un chaton, il faut bien entendu prévoir le matériel nécessaire pour bien …
Retirez rapidement les tiques pour éviter les maladies
Lésions cutanées, transmission de bactéries et parasites…, les tiques ne sont pas inoffensives ! Et …